• Conférences passées saison 2018-2019-P2

    Conférence du 23 mai 2019

    Faire surgir un jardin du désert :

    des jardins suspendus de Babylone aux paradis persans

     par  

    Brigitte Maline,

    Professeure d’histoire de l’ art

    Conférences passées saison 2018-2019-P2

    Brigitte Maline (Conférencière) et Jeanne Nail (UTL)

    Crédit Photo : A. Ody

       

                NB : un résumé plus complet  fourni par la conférencière  est consultable ci-dessous.

          L'histoire des jardins en Occident plonge ses racines au Moyen Orient et en Egypte. Nous irons à la rencontre de leurs traces, de l'évolution dans la maîtrise de l'eau, et du voyage des plantes qui permirent à l'homme de créer ex nihilo, ces lieux miraculeux, lieux de plaisirs où tous les sens sont conviés.

    Nous traverserons le temps et l'espace pour achever notre promenade dans les jardins les mieux préservés du monde arabo-musulman médiéval: les jardins de l'Alhambra à Grenade.

     

     Biographie

    Brigitte Maline, ancienne élève de l'Ecole du Louvre, interprète franco-japonais, conférencière en histoire de l'Art à l'UTL du Mans Sablé Laval. Ses cycles thématiques permettent d’aborder différents champs de l’art : peinture, sculpture, architecture. L’enjeu ?  Élargir notre regard en explorant les œuvres et en les adossant au contexte historique.

         -----------------------

     Le résumé sur les jardins d'Orient nous a été transmis par Mme Maline après la conférence.

    http://universvoyage.com/yemen- socotra/

    https://www.alhambradegranada.org/fr/info/poemesepigraphiques.asp 

     

    La vision miraculeuse de l’oasis est peut être à l’origine du jardin du Moyen Orient. Sa beauté engendrera la naissance des 1ers jardins . Déjà dans l’épopée de Gilgamesh, l’une des œuvres littéraires les plus anciennes, rédigée en 1700 av JC, la ville d’Uruk (Mésopotamie) dont Gilgamesh est roi, est décrite comme étant composée pour 1/3 d’habitations , 1/3 de glaisières , et 1/3 couvert de jardins .

    - Jardin de Nebamon . Egypte .1350 av JC. British Ms. Parmi les plus anciens témoignages. Autour d’un bassin. Quelques plantes rares montrent le prestige du propriétaire : Hatchepsout ramène arbre à encens d’Ethiopie . (voir lien univers voyage ci-dessus), le figuier de Palestine, l’olivier de Crète, la vigne du Caucase, etc…

    - Jardin assyrien de Sennecherib .VII ème siècle av JC.British Ms. Bas relief où Sennecherib décrit son jardin comme étant une merveille pour tous les peuples. Jardin surélevé et système d’adduction d’eau : aqueduc visible.

    - Les jardins de Babylone . Au III ème siècle , les sages d’Alexandrie en firent l’une des 7 merveilles du monde …. mais aucune trace archéologique. Un mythe, une confusion sur le lieu réel : Ninive (voir documentaire sur Arte ) ?

    - Pasargades. (Iran) . Cyrus, fondateur de la dynastie des Achéménides, fonde sa capitale vers -550 . Hérite de tous les savoirs mésopotamiens en matière de jardin et d’hydraulique . Les jardins seront construits grâce à barrage en amont et réseau d’irrigation . Jardin royal à l’image du pouvoir du roi : symétrie et ordre . Pour la 1ère fois le jardin est l’élément central . S’organise autour d’1 bassin coupé par une allée qui divise le jardin en 4 parties : ce qui deviendra le modèle des jardins de l’Espagne musulmane à l’Inde des Moghols (Taj Mahal). Le jardin en perse = pairi daeza = espace clos donnera le mot de Paradis .

    http://www.teheran.ir/spip.php?article2091#gsc.tab=0

    De même que les oasis, ces jardins, nés dans des contrées arides, n’ont pu voir le jour que grâce à la maîtrise de l’eau .

    Les techniques :

    - le Chadouf : appareil à bascule qui sert à puiser de l’eau . Représenté sur le fresque de la tombe d’Ipouy -1350 .Egypte .

    - Barrage de Marib .Construit vers -750. Yemen . Le plus ancien barrage connu ; fera la prospérité du royaume de la reine de Saba .

    - le qanât : galerie drainante souterraine . Développé en Perse vers -1000 av JC. Se développera du Magreb à la Chine.         http://www.rfi.fr/culture/20160729-unesco-qanats-iran-patrimoine-humanite-yazd

    - le répartiteur . partage suivant la participation de chacun à la construction . Code des eaux au IX ème siècle . http://archeorient.hypotheses.org/4692

     

    L’époque musulmane :

    A partir de 622 , l’Hégire est le point de départ de l’expansion arabe qui , nourrie de toutes les cultures et civilisations précédentes , va diffuser le modèle du jardin : -jardin clos , de forme rectangulaire, s’organisant autour d’un bassin, très souvent coupé par un axe perpendiculaire, en référence au jardin du Paradis décrit dans le Coran. Les parterres étagent les plantations : les palmiers protègent les orangers de l’ardeur du soleil et à leurs pieds sont plantés des fleurs et des plantes aromatiques. Le jardin arabe et arabo musulman s’adresse à tous les sens : bruit de l’eau, parfum des fleurs ……

    - Dar Si Said . Marrakech .XIX ème siècle .

    - Palais de la Bahia . Marrakech. Fin XIX ème . Série de ryads autour desquels s’ouvrent appartements. Communique avec l’Agdal : parc de 20 ha organisé autour d’un grand bassin réservoir.

    - Palais Badi . Marrakech .XVI ème siècle.

    Les jardins arabo andalous sont ceux qui ont le mieux résisté au temps, aux conflits et aux guerres : à partir du VIII ème siècle, invasion musulmane. Après 1212 , seule l’Andalousie est sous contrôle musulman. 1248,  les chrétiens prennent Séville mais Grenade résiste jusqu’en 1492. Ainsi , l’Espagne aura été profondément marquée par la civilisation musulmane ( 700 ans d’influence ).

    -la cour des orangers . Cordoue . Au sein de la mosquée. Créée en 784. C’est là que seront plantés les 1ers palmiers, puis orangers (origine Chine) . Au XV ème siècle,  cour des orangers de la cathédrale de Séville .

    - Palais de l’Aljaferia . Saragosse .

    - L’Alhambra de Grenade . Forteresse du IX ème siècle puis siège de la dernière dynastie musulmane au XV ème siècle . Ensemble de résidence construit en 200 ans –dans le Palais Comares , la cour des myrtes -dans le palais des lions , la cour des lions .

    https://www.alhambradegranada.org/fr/info/lalhambrafond/generalife3.asp

    - Le Generalife . Palais d’été des Princes : escalier des eaux , patio du canal

    - Alcazar de Séville . Cour des demoiselles .

    Le jardin arabo-musulman procure les sentiments de sérénité et de sécurité , sensations de fraîcheur et de plaisirs où tous les sens sont conviés appelés par l’ombre des feuillages , les fruits des arbres à portée de main , les tapis de fleurs odorantes …… reflets du Paradis !

    https://tel.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/401425/filename/TheseVicente.pdf

    https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00496781/ document /NORIA DE HAMA

    http://www.achemenet.com/document/2012.003-Benech_Boucharlat_Gondet.pdf/ PASARGADES

     


     

    Conférence du 16 mai 2019

    L’abstrait : une utopie picturale ?

    par

     Annick Polin, 

    Professeure agrégée de lettres classiques

     et certifiée d’histoire de arts

    Conférences passées saison 2018-2019-P2

    Annick Polin (Conférencière), Jeanne Nail (UTL) & David Lewis (Artiste)

    Crédit Photo : C. Lafortune

       « Peinture abstraite et utopie : il s'agit, dans un parcours croisé entre littérature et peinture, d'éprouver, intellectuellement et aussi de manière sensible, comment la peinture abstraite, qui ferme la fenêtre sur le monde réel, peut ouvrir en quelque sorte un accès vers l'utopie ».

     Biographie

    Agrégée de lettres classiques, et certifiée d'Histoire des Arts, Annick Polin s'est spécialisée dans les Parcours Croisés entre littérature, peinture, musique, conférences où chaque sujet est traité en associant le plaisir du texte et l'émotion picturale ou musicale.

    Prochaine conférence

     

    David Lewis, artiste d'origine britannique accompagnait la conférencière, Mme Polin. Il a présenté une de ces oeuvres (cf photo ci-dessous). Son site : https://www.lewisdavid.fr/oeuvres/peintures.

    Conférences passées saison 2018-2019-P2

     


     

    Conférence du 2 mai 2019

     

    Jules Verne : de l'imaginaire à la réalité

    par

     Claude Motta,

    Docteur en physique nucléaire et en biochimie 

     

    Conférences passées saison 2018-2019-P2

    Claude Motta (Conférencier) & Brigitte Lévêque (Présidente UTL)

    Crédit Photo : C. Lafortune

        La relecture de l’œuvre de Jules Verne à l'âge adulte nous fait découvrir un monde différent de celui de notre enfance. Tour à tour les mondes décrits, les inventions exposées, les personnages nous apparaissent comme maléfiques ou empreints d'humanisme. Son éditeur Hetzel souhaitait que ses romans soient instructifs pour la jeunesse; Il en résulte des descriptions précises, des caractères humains sensibles, des projections de la science de l'époque qui nous font encore rêver. Son succès tiendra aussi à ses illustrateurs, aux reliures de ses livres.... Est-il encore lisible à notre époque ? Oui bien sûr, parfois en souriant toujours avec notre âme d'adolescent.

    Jules Verne est l'auteur le plus traduit dans le monde après .... Agatha Christie. Pourtant toute sa vie il sera un homme triste, sombre, car jamais considéré de son vivant comme un écrivain d'intérêt.

     

    Claude MOTTA

        Né en 1944 en Lozère (le Gévaudan de l’ancien régime). Scientifique, il est titulaire d’un Doctorat de Physique Nucléaire obtenu au CERN à Genève. Puis s’étant tourné vers la Biologie il obtient un Doctorat de Biologie Humaine en 1986 où il apporte ses connaissances en physique aux structures biologiques. Spécialiste des structures lipidiques il développera des outils de spectroscopie adaptés aux membranes, lipoprotéines et surfactants.  Il encadrera  ou co-encadrera 24 thèses de science et plus d’une centaine de thèses en médecine, pharmacie ou de vétérinaire.

     Nommé en 1996 Professeur de Biochimie à la Faculté de Médecine et Praticien hospitalier au CHU de Clermont – Ferrand. Co-fondateur du Centre de Recherche en Nutrition Humaine, il est signataire de plus de 160 publications internationales.

     Conférence : résumé au format pdf 

     


     

    Conférence du 18 avril 2019

     

    Impression 3D : une révolution industrielle et sociétale

    par

    Pascal Mognol,

     Président Ecole normale supérieure de Rennes

    Conférences passées saison 2018-2019-P2

    Brigitte Lévêque (Présidente UTL ) & Pascal Mognol (Conférencier)

    Crédit Photo : C. Lafortune

         Une première partie sera consacrée aux origines de l’impression 3D (ou fabrication additive). Nous découvrirons ainsi les principaux instigateurs de ce procédé de fabrication révolutionnaire.

    Une seconde partie décrira l’état actuel de l’impression 3D dans les domaines du grand public, de l’industrie et de la santé.

    Enfin nous conclurons en tournant notre regard vers l’avenir et les grands défis relevés par les laboratoires de recherche.

     

    Biographie

       Ancien élève de l'École normale supérieure de Cachan, Pascal Mognol est, depuis 2007, professeur des universités au sein du département Mécatronique à l'ENS Rennes. Il est chercheur à l'IRCCyN (Institut de Recherche en Communications et Cybernétique de Nantes) où il dirige l'équipe Modélisation et Optimisation des Process de Production (MO2P).

    Depuis 2000, ses travaux portent principalement sur la fabrication additive et l'impression 3D : performance du procédé, méthodologie de conception et réalisation de pièces à gradient de matériaux. L'ensemble de ces travaux a donné lieu à la publication de plus de 150 articles et communications sur ce thème.

    De 2012 à 2015, Il a été délégué à la recherche puis vice-président Recherche de l’ENS Rennes.

    Conférence : résumé au format pdf 

     


     

    Conférence du 21 mars 2019

     

    La science et la société : des rapports à reconstruire

     par 

    Hélène Langevin-Joliot,

    Physicienne, Directrice de recherche au CNRS

     Conférences passées saison 2018-2019-P2

    Henri Gaubert (UTL) & Hélène Langevin-Joliot (Conférencière)

    Crédit photo : A. Ody

     

        Des sujets de société impliquant la science suscitent questions et débats.

    La conférence évoquera l'évolution du contexte dans lequel ils sont abordés, sur le rôle attendu ou joué par leurs différents acteurs, les scientifiques et les média en particulier, sur la crédibilité des informations. Ceci pour une approche rationnelle et démocratique du défi global posé par la transition écologique.

     

     Madame Langevin- Joliot Ingénieur en physique nucléaire Directrice de recherche émérite au CNRS, Commandeur de la légion d'Honneur.

    Biographie sur wikipedia : ici.

    Conférence : résumé au format pdf   

     

    Conférences passées saison 2018-2019-P2


     

    Conférence du 7 mars 2019

     

    Mao et les dérives de l'utopie

    par

    Frédéric Mallégol,

     Professeur agrégé d'histoire-géographie

     Conférences passées saison 2018-2019-P2

    Patrick Duclos (UTL) & Frédéric Mallégol (Conférencier)

    Crédit photo : A. Ody

     

            De 1949 à 1976, Mao Zedong fut le maître incontesté de la République populaire de Chine.

    Si, sous sa férule, la politique extérieure de cet Etat fut marquée par le pragmatisme et une montée en puissance dans les concerts des grandes nations, sa politique intérieure connut une série d’ expérimentations utopistes dramatiques pour la société et l’ économie chinoises.

    Néanmoins, des slogans comme ‘’Le Grand Bond en avant’’ ou ‘’La Révolution culturelle’’ ne cachaient-ils pas des manœuvres cyniques pour conserver le pouvoir ?

    Comment le maoïsme a-t-il pu fasciner une partie de la jeunesse française pendant et après les événements de Mai 68 ?

    Comment ces utopies maoïstes ont-ils pu justifier des massacres en Chine mais aussi au Cambodge ?

    50 ans après, que reste-t-il des utopies maoïstes ?

     

    Biographie

        Professeur agrégé d'histoire géographie dans divers établissements secondaires puis universitaires, Frédéric Mallégol se consacre actuellement à des projets de conférences sur l’histoire de France au XIXe et au XXe siècle ou mettant en relation chansons populaires et histoire contemporaine.

    Conférence : résumé au format pdf   

     

     


     

    Conférence du 21 février 2019

     MAGIES ET UTOPIES DE BROCÉLIANDE

    ENTRE MYTHE ET RÉALITÉ

    par

    Dominique Besançon,

    Docteur es lettres

    Conférences passées saison 2018-2019-P2

    Dominique Besancon (Conférencière) & André Ferdinand (lecteur)

    Crédit Photo: C. Lafortune

     Îlot de féeries arthuriennes en terre armoricaine, la mythique forêt de Brocéliande attire chaque année des milliers de visiteurs.

    Ancrée dans une réalité historique, puis remaniée au gré des aléas historiques qui jalonnèrent sa longue édification et son immense succès européen, la légende arthurienne fut au cœur de multiples utopies.

    Quels messages porte-t-elle sur le sol breton ? Partant de ce fil directeur, Dominique Besançon explorera l’imaginaire de Brocéliande à travers une balade  littéraire parmi ses hauts lieux magiques.

    Les textes seront lus par André Ferdinand.

     

     Biographie

    Spécialiste d’Anatole Le Braz et directrice de collection aux Editions Terre de Brume, Dominique Besançon a donné de nombreuses conférences et contribué à une soixantaine de publications consacrée à la littérature bretonne.

     

    Extrait de sa bibliographie

    • En collaboration avec Sylvie Ferdinand aux Editions Terre de Brume : Brocéliande (2010), Tristan et Yseult (2011), Lancelot du Lac (2007), La Table ronde (2009), Le Grand Roi Arthur (2012).
    • Anatole Le Braz et La Légende de la mort (essai, Ed. Terre de Brume, 1996), Gens de Bretagne T. 2 (anthologie, Omnibus, 1998), Sorcelleries et Diableries de Bretagne (Essai, Ed. Terre de Brume, 2004), La Bretagne et les procès de sorcellerie. Les raisons d’une exception (article, L’Encyclopédie de Bretagne, 2018).

     Conférence : résumé au format pdf 

     

    Conférences passées saison 2018-2019-P2

     


     

    Conférence du 7 février 2019

     

    Dissuasion Nucléaire : « de la réalité au cauchemar »

    par

    Henri Gaubert,  Ingénieur biologiste

    Conférences passées saison 2018-2019-P2

    Anne Ody (UTL) & Henri Gaubert (UTL & conférencier)

    Crédit photo : C. Lafortune

          Dans les années 60, la France a été la 4 ème puissance à se doter de l'arme nucléaire après les Etats Unis, La Russie, la Grande-Bretagne. Après des essais aériens dans le Sahara Algérien, la France procède à une série d’essais souterrains (13 au total) portant de jolis noms de pierres précieuses (Agathe, Saphir, Améthyste, Rubis et Jade, …) et tout particulièrement l’essai nucléaire du nom de code «Béryl», non contenu, et qui a viré au fiasco.

         Témoin de cet accident du 1er mai 1962, Henri Gaubert, jeune militaire à l’époque, nous parlera de cette journée cauchemardesque à In Ekker, dans le désert du Hoggar dans le Sahara, où la bombe atomique ébranla la montagne Tan Effela.

     

    Biologiste spécialisé en Nutrition et Alimentation, Henri Gaubert a passé toute sa carrière dans une multi nationale Hollandaise implantée dans le monde entier, leader mondial des cultures industrielles de micro organismes et des biotechnologies.

    Quelques livres

    • « Les irradiés de Béryl : l’essai nucléaire français non contrôlé» par Louis Bulidon aux éd. Thaddée, 2011.
    •  « Les vétérans des essais nucléaires français au Sahara 1960-1966 » par Christine Chanton, aux éd. L’Harmattan 2016
    •  « Les irradiés de la République » par Bruno Barrillot aux éd. GRIP 2003
    • Voir également sur le site de l’AVEN ( Association des Vétérans des Essais Nucléaires) http://www.aven.org/

     Conférence : résumé au format pdf

    Conférences passées saison 2018-2019-P2

     


     

    Conférence du 24 janvier 2019

    Le lin, une ressource d'hier et de demain 

    par

    Christophe Baley ,

    Enseignant chercheur

     Conférences passées saison 2018-2019-P2

    Christophe Baley (Conférencier), Isabelle Delemazure (UTL)

    Crédit Photo: A. Ody

      Pour demain nos sociétés ont besoin de matériaux renouvelables à faibles impacts sur l'environnement. Il existe dans la nature des fibres végétales présentant de hautes performances mécaniques et permettant la réalisation de matériaux composites. Nous nous intéresserons à la structure et la composition des fibres végétales, à la réalisation de  ces matériaux composites "bio-sourcés" et plus généralement à une démarche d'"éco-conception". Des enjeux importants pour l'avenir de notre planète dans lequel chacun de nous a un rôle à jouer !

     Biographie

    Christophe Baley est Enseignant chercheur au Laboratoire Polymères, Propriété aux Interfaces et Composites à l'Université de Bretagne Sud. Christophe Baley est l'un des spécialistes des matériaux composites à base de lin, de chanvre et d'ortie.

     Conférence : résumé au format pdf 

    Conférences passées saison 2018-2019-P2

     

    Conférences précédentes Saison 2018-2019

    Retour Rubrique Année 2018-2019