• Conférences passées saison 2018-2019-P1

    Conférence du 17 janvier 2019

    Saint Yves de vérité, une ordalie bretonne ? 

    par

    Yves Avril ,

    Docteur en droit,

    Ancien Bâtonnier du Barreau de Saint-Brieuc

     Conférences passées saison 2018-2019-P1

    Yves Avril (Conférencier), MF Morvan (UTL)

    Crédit Photo: A. Ody

        L'intercession demandée à Saint Yves a pu se nourrir d'idées primitives au point de devenir une véritable ordalie c'est à dire un appel au jugement de Dieu. Cette pratique dévoyée s'est fréquemment manifestée au XIXème siècle dans un oratoire de Trédarzec, en face de Tréguier, que le recteur de cette paroisse a fait démolir. L'affaire du "Crucifié d'Hengoat ", en 1882, révélée par l'assassinat d'un jeune cultivateur, parait avoir contribué à faire disparaitre ces pratiques qui conduisaient à la mort. Cette affaire a inspiré Charles Le Goffic qui en a fait un roman célèbre à la fin du XIXème siècle, Le Crucifié de Keraliès.

     Plus de détails ainsi qu'une bibliographie sur ce sujet en consultant le site www.yvesavril.com.

     

    Biographie

    Yves Avril est né à Pontrieux (Côtes d’Armor) dans une famille de juristes. Il a exercé son activité d’avocat au Barreau de Saint-Brieuc pendant quarante ans et a été Bâtonnier de l’ordre.

    Actuellement il poursuit son activité dans des publications et des enseignements sur la déontologie et la profession d’avocat dont on trouve la relation sur son site www.yvesavril.com

    Pour le compte de la Conférence Nationale des Bâtonniers Yves Avril effectue régulièrement des missions de défense des avocats turcs poursuivis à Istanbul en raison de leur activité professionnelle.

        Conférence : résumé au format pdf

    Conférences passées saison 2018-2019-P1

     


     

     Conférence du 10 janvier 2019

     

    Du scalpel au pinceau,

    Léonard de Vinci dévoile l'anatomie

    par

    Dominique Le Nen ,

    Chirurgien au CHRU de Brest

     

    Conférences passées saison 2018-2019-P1

    Catherine Lafortune (UTL) & Dominique LE NEN (Conférencier)

    Crédit Photo: A. Ody

     

    À partir des dessins anatomiques de Léonard de Vinci, de ses nombreuses notes manuscrites et de son œuvre peinte, cette conférence, présentée au Louvre, s’intéresse en détail, avec la curiosité d’un historien des sciences et les connaissances d’un chirurgien, aux liens qui unissent peinture et anatomie.

     

     Biographie

    Dominique Le Nen est Professeur des Universités et chirurgien des Hôpitaux. Le travail des mains guidé par la pensée l’a mené tout naturellement à l’écriture, une passion de chaque instant. Un jour le scalpel, un autre l’ordinateur, une complémentarité manuelle et intellectuelle pour appréhender les accidents de la vie, le monde qui l’entoure, les faits qui l’inspirent.

    Il est auteur de nombreux livres médicaux, d’ouvrages consacrés à la thématique « sciences et art » dont :

      • L’anatomie au creux des mains, au confluent des sciences et de l’art (Éd. L’Harmattan, 2007),

      • Léonard de Vinci, un anatomiste visionnaire (Éd. L’Harmattan, 2010), d’un essai-témoignage de son expérience humanitaire,

      • De Gaza à Jénine, au cœur de la Palestine (L’harmattan, 3e Éd. 2017),

      • Hanà, son premier roman-fiction, qui a reçu le premier prix Jean-Pierre Goiran 2016

    Il prépare:

      • un ouvrage grand public consacré aux travaux anatomiques de Léonard de Vinci qui sera publié en septembre 2019 par les éditions Hachette ;

      • un colloque international dans le cadre de la commémoration du 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, les 5 et 6 décembre 2019 aux ateliers des Capucins, à BREST.

     

       Conférence : résumé au format pdf 

    Conférences passées saison 2018-2019-P1

     


     

     Conférence du 20 décembre 2018

     Jardins du Japon

    par

    Denis-Marie LAHELLEC

    Architecte-urbaniste

     

    Conférences passées saison 2018-2019-P1

     Brigitte Lévêque (Présidente UTL) & Denis-Marie Lahellec (Conférencier)

    Crédit photo : A. Ody

     

              Des jardins du Japon on connaît surtout, en Occident, les jardins secs, dits jardins « zen » propices au ressourcement.

          Mais dans le pays du Soleil levant, d'autres formes de jardins coexistent, souvent au sein d’un même lieu, qu’il soit d’origine aristocratique, laïque ou religieuse tels que  les Jardins d’eau , initiés par des moines bouddhistes venus de Chine, les jardins de thé où se pratique le rituel de la cérémonie du thé et bien sûr ces jardins zen , abstraits ou figuratifs dans leur expression, et minimalistes.

         Qu'il soit jardin de temple ou de sanctuaire, de villa ou de palais, le jardin tient dans l'espace japonais une place de choix. Ce lieu intermédiaire, transitoire entre extérieur et intérieur, médiateur entre nature et culture, mélange savant de sauvage et d'artifice, est savamment pensé et aménagé comme un véritable hommage à la nature.

    Denis-Marie Lahellec se propose, à travers un itinéraire et un discours généraliste et riche, de relater l'exceptionnelle diversité des types de jardins qui se sont développés au fil du temps au Japon. De cette richesse, ressortent quelques principes fondamentaux : le respect du contexte, qu'il soit bâti ou naturel, la prise en compte fine des usages, l'attention portée aux ambiances, et le souci des détails de mise en œuvre.

     

    2018-Page-Travail

    Crédit photo : Denis Marie Lahellec

    Biographie

    Après obtention d’une maîtrise des sciences et techniques en aménagement du territoire à l’Université de Tours, Denis-Marie Lahellec entreprend une thèse de doctorat en urbanisme qu’il soutient à l’Université de Toulouse. Féru d’architecture et de patrimoine, il entre ensuite à l’École d’architecture de Nantes et devient architecte DPLG. Il entame son activité professionnelle au sein du Comité d’expansion économique du Tarn, puis il intègre l’équipe du CAUE (Conseil d'Architecture et d'Urbanisme et de l'Environnement) du Gard en tant que Conseiller auprès des collectivités locales.

    Sa carrière se déroule ensuite au service de l’État : Ministère de l’écologie en qualité d’Inspecteur des sites en région Centre-Val de Loire, puis en qualité d’Adjoint au service des Bâtiments de France des Côtes d’Armor, enfin, au Ministère de la culture en tant que Conseiller pour l’architecture, à la DRAC de Bretagne. Il passe 2,5 ans au Japon, en 3 séjours : une mission sur le thème des aménités urbaines pour le Ministère de l’écologie, une recherche post-doctorale au département architecture et paysage de l’Université de Tokyo sur le thème de la protection du patrimoine, enfin une étude sur la clientèle touristique japonaise pour le Ministère du tourisme et la Caisse nationale des monuments historiques.

     

    Bibliographie

    • Le sauvage et l’artifice par Augustin Berque ; Gallimard édition ; 1986

    essai sur l’attitude des Japonais face à la nature

    • Le jardin japonais, angle droit et formes naturelles » par Gunterr Nitschke ;Benedict Taschen édition ;1991 ; recherche approfondie de l’auteur, architecte allemand

    • Le jardin japonais par Sophie Walker ; Phaidon édition ; 2018; 304 pages

    l’ouvrage le plus récent sur le thème ; nombreuses monographies et liste de végétaux employés

         Conférence : résumé au format pdf 

     Conférences passées saison 2018-2019-P1

     Crédit photo : A. Ody

     


     

     

    Pièce de théâtre

     6 décembre 2018

      Le Dindon

    d’après

    Georges Feydeau

    présentée par

    La Troupe du Grenier de Paimpol

    Prochaine conférence

    Crédit photo : La Troupe du Grenier

    Avec tout l’enthousiasme que génère cette comédie de moeurs

    où l’éternel féminin met à mal, avec finesse, le quant-à-soi masculin !

                 Elle est interprétée dans l’atmosphère de sa création en 1896,

    quant aux décors et aux costumes, avec une vivacité de jeu constante,

    depuis les trois coups jusqu’à la tombée du rideau,

    sous la direction de Roland Vivès, son metteur en scène,

    qui n’hésite pas à la ponctuer de belles et étonnantes surprises !

                 Par ailleurs, une des subtilités de cette pièce n’est-elle pas de nous interroger :

    « n’y a-t-il qu’un seul dindon ? »

     

    Distribution par ordre d’apparition :

    Claudine Floury : Lucienne Vatelin

    François Samson : Pontagnac

    Roland Vivès : Vatelin

    Maud Lejeune : Jeannette et Amélie

    Christian Perrard : Rédillon et Soldignac

    Annie Mazurié : Clotilde Pontagnac

    Sylvie Le Normand : Maggy Soldignac

    Bernadette Degand : Armandine

    Son et lumières : Patrick Floury et  François Samson.

    Costumes :   Annie Mazurié, Annie Samson, Charlotte Samson, Claudine Floury.

    Décors « effets spéciaux » : François Samson.

     

     


     

     Conférence du 22 novembre 2018

     

    Le transhumanisme

    De l’homme réparé à l’homme augmenté

    par

    François Loth,

    Docteur en philosophie

    Conférences passées saison 2018-2019-P1

     François Loth (Conférencier)

    Crédit Photo: A. Ody

     

           Le rôle de la technique se présente comme une « amélioration » de nos conditions de vie. Personne, par exemple, ne s’oppose aux progrès de la médecine qui permettent une augmentation continue de notre espérance de vie. Mais la technique peut-elle tout réparer ? Si oui, est-il désirable de vivre mille ans ?

    À ces questions, jadis étranges, la révolution biotechnologique, associée à l’utopie transhumaniste, leur donne aujourd’hui un sens. En effet, il se pourrait qu’au-delà de la recherche d’une vie en bonne santé, ce soit l’amélioration des performances du corps et du cerveau que la révolution technologique rend possible. Mais jusqu’où l’homme doit-il pousser sa capacité à se modifier ? Sommes-nous en train de réaliser ce que seuls les dieux étaient supposés pouvoir faire : créer la vie, modifier notre génome, reprogrammer notre cerveau, euthanasier la mort ? Est-ce que tout ce qu’il sera techniquement possible de faire pour nous améliorer devra être un jour réalisé ?

     

    Biographie :

       François Loth est docteur en philosophie. Chercheur associé à l’université de Rennes 1, il enseigne la métaphysique et l’éthique appliquée à l’Ecam – école d’ingénieurs à Rennes.

       Auteur d'articles dans des revues spécialisées et des ouvrages collectifs, il publie en 2013 un livre intitulé Le corps et l’esprit, essai sur la causalité mentale. Il est aussi traducteur d’ouvrages philosophiques dont L’esprit et le Cosmos qui vient ce mois-ci d’être publié. Son auteur, le philosophe New-yorkais Thomas Nagel pose la question de la place de l’esprit dans l’univers.

      Désireux de faire sortir la philosophie du milieu universitaire, il collabore à l'UTL de Rennes, donne des conférences sur des sujets comme le libre arbitre, l’intelligence artificielle, les neurosciences… et est rédacteur depuis 2007 d'un blog en philosophie de l'esprit "Métaphysique, Ontologie, Esprit".

    https://www.francoisloth.com/

     

       Conférence : résumé au format pdf 

     


     

      Conférence du 8 novembre 2018

    Étonnant vivant

    par

    Daniel Boujard

    Chercheur au CNRS

    Conférences passées saison 2018-2019-P1

    Monique Kubiak (UTL) & Daniel Boujard (Conférencière)

    Crédit photo : C. Lafortune

     « La biologie vit une véritable révolution, apportant de nouvelles réponses à des questions posées depuis les débuts de l’humanité. Qu’est-ce que la vie ? Quelles sont ses origines, son histoire ?

    A travers un voyage au cœur du vivant, une centaine de scientifiques livrent un témoignage passionné des grandes découvertes et promesses portées par les sciences du vivant de ce début de XXIe siècle. »

    Le CNRS a édité un livre , « Etonnant vivant » relatant ces découvertes.

    Monsieur Daniel Boujard, Directeur adjoint scientifique de l'Institut des sciences biologiques du CNRS , viendra nous parler de quelques découvertes « extraordinaires » sur le vivant.

     

    Étonnant vivant : Découvertes et promesses du XXIe siècle

    Un ouvrage sous la direction de Catherine Jessus, Institut des Sciences Biologiques (INSB) du CNRS, avec le concours de Thierry Gaude, directeur de recherche au CNRS. CNRS Éditions -

    Prochaine conférence

      Conférence : résumé au format pdf

    Conférences passées saison 2018-2019-P1

     


     

         Conférence du 18 octobre 2018

     

    Femmes artistes, Femmes créatrices

    Y a t'il un sexe de l'Art

    par

    Anne-Marie Le Corfec ,

    Professeure d'Histoire-Géographie à la retraite

     

    Conférences passées saison 2018-2019-P1

    Anne Ody (UTL), Anne Marie Le Corfec (Conférencière)

    Crédit photo : JP Nail

         « Dans un essai publié en 1988, Linda Nochlin (1931-2017) enseignante-chercheuse en histoire de l’art posait une question liminaire : Pourquoi n’y-a-t-il pas eu de grandes femmes-artistes ?

    On constate, en effet, dans les ouvrages intitulés « Histoire de l’Art », comme dans les Musées, que les « Femmes-Artistes » sont largement absentes ou du moins injustement reléguées.

    Cependant depuis le XVIème siècle, quelques femmes ont usé de stratégies diverses pour se créer une place dans ce monde « Masculin ».

    Ci-dessous un Autoportrait au chapeau de paille de Mme Vigée Lebrun qui représente une de ces femmes-artistes. Cette illustration se trouvait dans nos manuels d'Histoire.

    2018-Page-Travail

    Crédit photo : Internet

    Biographie :

    Anne Marie Le Corfec est professeur d'Histoire-Géographie à la retraite. Actuellement, elle propose des cours et des conférences sur l’Art à l'Université Inter-Age de Granville; Elle a également donné des cours et  des conférences sur l’Art à l’IFOCAP (Institut de Formation pour les Cadres Paysans) à  Draveil dans l’Essonne.

     

       Conférence : résumé et biographie au format pdf

      ---------------------------------------------      

     Complément :

    Quelques noms de femmes peintres citées lors de la conférence :

    ( Plus de détails sur ces artistes en consultant par exemple

         les sites Wikipedia et    http://www.femmespeintres.net/ )

    • Sofonisba Anguissola (c. 1532 – 16 November 1625)
    • Lavinia Fontana 1577
    • Marietta_Robusti  1554 1590
    • Artemisia Gentileschi (1593 - v. 1652)
    • Elisabetta Sirani (Bologne 1638 – 1665)
    • Fede Galizia (Milan 1578 – 1630)
    • Judith Leyster (Haarlem, 1609 - Heemstede, 1660)
    • Élisabeth-Sophie Chéron (1648 – 1711)
    • Rosalba Carriera (1675-1757)
    • Anna Dorothea Therbusch (1720-1780)
    • Marie-Suzanne Giroust-Roslin   (1734-1772)
    • Anne Vallayer-Coster (1744 – 1818)
    • Louise-Elisabeth Vigée-Lebrun  (1755 – 1842)
    • Marie-Gabrielle Capet (Lyon 1761 - Paris 1818)
    • Angelica Kauffmann (1741 – 1807)
    • Adélaïde Labille-Guiard (Paris 1749 - 1803)
    • Maria Cosway née Hadfield (1760-1838)
    • Marie-Francoise-Constance Mayer-Lamartinière (1778 - 1821)
    • Marie-Guillemine Benoist (1768 - 1826)
    • Marie-Denise Villers née Marie-Denise Lemoine (1774-1821)
    • Pauline Auzou Née Jeanne-Marie-Catherine Desmarquets (1775-1835)
    • Marguerite Gérard (Grasse 1761- Paris 1837)
    • Rosa Bonheur (1822 -1899)
    •  Marie Bracquemont (1840 – 1916)
    • Mary Cassatt (1844-1926)
    •  Berthe Morisot (1841-1895) , arrière petite-nièce de Fragonard
    • Eva Gonzalès (1849-1883) 

     


     

        Conférence du 4 octobre 2018

     

    « Vers l'inaccessible étoile » : le songe quichottesque

    par

    Sylvie Schertenlieb,

    Enseignante, agrégée d'espagnol

     

    Conférences passées saison 2018-2019-P1

    Jeanne Nail (UTL), Sylvie Schertenlieb (Conférencière)

    Crédit photo: A. Ody

     

          Figure par excellence de l’aventure utopique, réparatrice des torts et travers d’un monde monotone et imparfait, don Quichotte est à son origine le héros du premier grand roman moderne.

          Nous présenterons les caractéristiques de cette œuvre majeure de la littérature et ce qui en constitue la résonance pérenne et universelle.

          Au cœur de l’utopie quichottesque un humanisme se dessine. Si l’aventure bien souvent tourne court, l’élan garde intact son message de vaillance et de générosité. La « raison de la déraison » est une stimulante invitation à poursuivre l’inaccessible étoile d’un monde autre et meilleur. La fantaisie du héros cervantin réenchante le monde.

          L’humanisme de Cervantès est indissociable de son humour léger, discret autant qu’omniprésent.

          L’horizon utopique sera le fil directeur de ces différents axes d’approche.

     

     Cliquez ici :Complément transmis par la conférencière

     

    Bibliographie :

    • Miguel de Cervantes, L’ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche, traduction Aline Schulman, Point-Seuil (2 tomes) 1997
    • Miguel de Cervantes, Nouvelles exemplaires, Folio Classique
    • Jean Canavaggio, Don Quichotte, du livre au mythe, Fayard, 2005
    • La Vie de Lazarillo de Tormes (anonyme), Flammarion, 1993 (bilingue)
    • François Armanet, La bibliothèque idéale du naufragé, Flammarion, 2015
    • Google images : Don Quichotte illustré par Gustavé Doré

     

     Biographie :

    Sylvie Schertenlieb est professeur agrégée d’espagnol. Elle a enseigné en classes préparatoires littéraires au lycée Malherbe de Caen jusqu’en juin 2017, date de son départ à la retraite.

    La littérature classique et contemporaine est en bonne place dans ses passions hispaniques, la peinture et le cinéma aussi et tout ce qui a trait, sur le plan historique et artistique, au chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle dont elle est une marcheuse assidue.

    Conférence : résumé et biographie au format pdf

     

    Conférences passées saison 2018-2019-P1

     


     

      Conférence du 20 septembre 2018

     

    Des Insectes dans nos assiettes  ?

    par

    Samir MEZDOUR

    Chercheur en science des aliments

    et procédés agroalimentaires à Agro-ParisTech

     

    Prochaine conférence

    Crédit Photo : Samir Mezdour

         Comment nourrir neuf milliards d'hommes en 2050 dans un contexte planétaire actuel marqué par une dégradation de l’environnement, une augmentation de la densité des populations et une raréfaction des surfaces de production agricole et des ressources naturelles. Cet état persistant a conduit non seulement les pouvoirs publics mais aussi un certain nombre d’entrepreneurs à rechercher de nouvelles ressources naturelles ayant à la fois des intérêts nutritionnels, l'énergie et la santé. Parmi celles qui sont les plus explorées, les insectes qui représentent plus d’un million d’espèces, au sein des arthropodes, constituent une source inépuisable de composés valorisables pour l’alimentation humaine et animale.

     Malgré ce vif intérêt, il reste des verrous scientifiques et technologiques à lever pour envisager une introduction dans nos assiettes et une production de nouveaux produits et ingrédients à base d’insectes, à l’échelle industrielle, économiquement compétitive et durable.

     

    Biographie :

     Samir MEZDOUR est chercheur, à AgroParisTech, en sciences des aliments et procédés agroalimentaires.

     Il a dirigé, pendant 4 ans, le programme de recherche intitulé DESIRABLE (projet européen de recherche sur l'ento-raffinerie de demain) financé par l'Agence Nationale de la Recherche. Ce projet qui réunissait 10 partenaires publics et privés avait pour objectif d'étudier les possibilités d'émergence d'une nouvelle filière Insectes, en considérant d'abord les débouchés en nutrition animale puis les débouchés en alimentation humaine...

     

       Conférence : résumé et biographie au format pdf

      ---------------------------------------------      

     Complément :

      Nous mangeons déjà des insectes… sans le savoir ! En effet, on utilise depuis longtemps la cochenille, qui produit des teintes rouges, orangées et roses de qualité pour obtenir le rouge des colorants utilisés dans de nombreux produits alimentaires comme les bonbons, des saucisses, la croûte de certains fromages, le tarama, le sirop pour la toux, des boissons, des yaourts, etc.

     Alors  à table !   Mais cette fois-ci avec de nouvelles préparations.   Les insectes se cuisinent sucrés ou salés.

     Quelques recettes de plats, desserts, & photos  …,   consultez les sites:

     Producteurs & Cuisiniers d’insectes :    http://www.lafreca.fr/fr/

     Producteurs & Cuisiniers d’insectes :  https://www.jiminis.com/

     Micronutris, ferme d’insectes comestibles: 

    https://www.micronutris.com/fr/accueil

     Innoprotea, Elevage d’insectes comestibles :

    http://www.innoproteafrance.com/

     Insectéo, Producteurs d’insectes :

    https://www.insectescomestibles.fr/

     MUTATEC - But : convertir les résidus organiques par des insectes

    http://mutatec.com/

    http://sante.lefigaro.fr/article/les-insectes-sont-ils-l-avenir-de-la-sante-de-l-homme-/

     http://planete.gaia.free.fr/sciences/medecine/nutrition/insectes.html

     

     


     

     

    Conférences suivantes Saison 2018-2019

    Retour Rubrique Conférences Saison 2018-2019